INFORMATIONS
L'environnement en France
Pollution de l’eau douce

En France, l’une des principales sources de dégradation des eaux de surface (cours d’eau, plans d’eau) et des eaux souterraines (nappes) est la pollution chimique.

En effet, de nombreuses substances chimiques et organiques provenant des activités industrielles, agricoles ou domestiques atteignent directement ou indirectement les eaux. Il s’agit notamment des nitrates, des pesticides, des médicaments et des substances ayant des effets de perturbateurs endocriniens. Toutes peuvent avoir des effets néfastes sur les écosystèmes aquatiques et sur la santé humaine.
En région :

Sélection à partir de la carte des régions françaises Sélection à partir de la carte des régions françaises Région Auvergne-Rhône-Alpes Région Bourgogne-Franche-Comté Région Bretagne Région Centre-Val de Loire Région Corse Région Grand Est Région Guadeloupe Région Guyane Française Région Hauts-de-France Région Île-de-France Région Martinique Région Mayotte Région Normandie Région Nouvelle-Aquitaine Région Occitanie Région Pays de la Loire Région Provence-Alpes-Côte d'Azur Région La Réunion Région Saint-Pierre et Miquelon


( source/crédit : REE )

----------------------------------------------------------------
Bulles énormes dans l'eau !

Certains volcans sous-marins produisent des bulles géantes à la surface de l’eau, pouvant atteindre 440 mètres de diamètre. La contraction et la dilatation des bulles génère des infrasons que les scientifiques peuvent enregistrer pour étudier les caractéristiques de ces bulles. Seuls quatre phénomènes de ce type ont pour l’instant été détectés.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Qualité des eaux de baignade :
pour un changement de réglementation au niveau européen

Depuis plus de vingt ans, Surfrider Foundation Europe (SFE) développe une expertise sur la qualité des eaux de baignade. Afin de veiller à la santé de l’ensemble des usagers, baigneurs mais aussi pratiquants d’activités nautiques, l’association a assuré pendant une quinzaine d’années des suivis sanitaires et environnementaux réguliers avant de désormais se concentrer uniquement sur les zones présentant un risque élevé de pollution. Aujourd’hui, cette connaissance du terrain vient enrichir un travail de plaidoyer politique qui, à l’occasion de la révision de la directive sur la gestion de la qualité des eaux de baignade, s’attachera à faire entendre la voix des citoyens européens. < lire l'article complet >


-----------------------------------------------------------------------------------------------------
Réchauffement climatique :
La mer Méditerranée se réchauffe 20 % plus vite que le reste du globe !

Les précipitations sont amenées à diminuer de 20 à 40 % selon les scénarios. La hausse du niveau de la mer s’accélère depuis quelques années.
Une situation qui met en danger les sociétés humaines ainsi que les écosystèmes.
Après l'Arctique, la Méditerranée serait la région du monde la plus touchée par le réchauffement climatique. C'est la triste conclusion préliminaire de travaux menés par le réseau méditerranéen d’experts sur les changements climatiques et environnementaux (Mediterranean Experts on Climate and environmental Change ou MedECC). Un réseau de plusieurs dizaines de scientifiques indépendants issus d'une vingtaine de pays.
Une situation qui met les populations en danger, mais aussi les écosystèmes. D'autant que s'y ajoutent les conséquences d'une acidification de l'eau et d'une augmentation des températures de la mer. Les chercheurs attendent une baisse de 0,018 à 0,028 unité de pH par décennie. Et une hausse de température pouvant aller jusqu'à 3,5 °C d'ici 2100, dans certaines régions et selon les pires scénarios. Ainsi, il est par exemple annoncé sur le poids moyen maximum du poisson devrait baisser de 4 à 49 % entre 2000 et 2050. A noter que le rapport complet doit être rendu l'an prochain.
NOTA : Wolfgang Cramer (l'un des coordinateurs du MedECC) a été publié dans le journal régional français «La Provence» le dimanche 23 juin 2019. Dans cet entretien, il présente les tendances générales actuelles en matière de changements climatiques et environnementaux dans la région méditerranéenne. leur impact sur la biodiversité et la santé et la sécurité humaines (voir la page ici).
(sources : Futura Scienes - Planète & MedECC).

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Restrictions d'eau : quels sont les départements concernés ?

Le site internet Propluvia proposé par le ministère de la Transition écologique et solidaire,
recense sur une carte tous les arrêtés de restriction d'eau département par département.
Au 29 octobre 2019, 65 départements font l'objet d'une restriction (au-delà du niveau de vigilance);
Nombre total d'arrêtés en cours : 149
(niveaux de crise principalement dans le centre de la France)

Selon les données du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) relevées début juillet 2019, les niveaux de nappes phréatiques se situent globalement autour ou en-dessous des niveaux moyens des mois de juin, à l'exception de la Corse. Ces niveaux traduisent une recharge 2018-2019 peu abondante du fait de précipitations faibles et parfois tardives durant l'automne et l'hiver. Alors que le mois de juin 2018 était caractérisé par une situation générale satisfaisante, les niveaux de juin 2019 sont globalement très inférieurs.
Pour en savoir plus : État des nappes d'eau souterraine au 1er-octobre 2019 - BRGM

------------------------------------------------------------------
Pesticides :

L'Autriche est le premier pays européen à interdire le glyphosate.

Un parlement d'experts vient de voter l'interdiction de l'herbicide.
Il profite de la chute du gouvernement conservateur pour faire passer une série de mesures en faveur de l'environnement.
Avec 24% des terres agricoles en culture biologique et un président écologiste, l'Autriche montre la voie en Europe !
--------------
[ et la France ? ]

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
OCÉANS

Selon les conclusions d'un rapport spécial du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC ou IPCC),
le niveau des océans va croître durant les siècles à venir, quelles que soient les mesures prises
.

Comparé avec la fin du XXe siècle, le niveau des océans devrait augmenter de 43 cm environ (29-59 cm) d'ici 2100 si le réchauffement global est maintenu à 2 °C. Il augmentera de 84 cm (61-110 cm) si les tendances actuelles se poursuivent, qui pourraient aboutir à un réchauffement global de 3°C ou 4°C. Au XXIIe siècle, le rythme d'élévation du niveau des mers pourraient s'accroître, de 3,6 millimètres par an aujourd'hui, à « plusieurs centimètres ». Globalement, 20 % à 90 % des zones humides devraient être perdues d'ici 2100, en raison de l'élévation prévue du niveau des mers.
La hausse du niveau des mers pourrait déplacer 280 millions de personnes, dans un scénario optimiste d'une hausse de 2 °C de la température mondiale par rapport à l'ère pré-industrielle. Avec l'augmentation prévisible de la fréquence des cyclones, de nombreuses mégapoles côtières, mais aussi de petites nations insulaires, seraient frappées d'inondations chaque année à partir de 2050. Les dommages causés par les inondations pourraient augmenter de 100 à 1.000 fois d'ici 2100. L'élévation des mers forcera les régions côtières à prendre des mesures d'adaptation, les pays riches étant plus aptes à assurer une protection à leurs mégalopoles que les pays en développement, où les catégories les plus pauvres devraient se replier vers des terres plus en altitude, devenant des réfugiés du climat.
(source : Futura Scienes - Planète)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Vie extraterrestre : des molécules organiques prometteuses !

Europe, la lune glacée de Jupiter, exerce certainement une fascination pour tous ceux qui ont lu 2010 - Odyssée 2, le roman d'Arthur Clarke et encore plus, s'ils ont vu aussi son adaptation cinématographique. Nous savons qu'il existe sous la banquise d'Europe un océan d'eau liquide dans lequel des sources chaudes hydrothermales existent très probablement, du fait des forces de marées exercées par Jupiter et ses autres lunes médicéennes, forces responsables d'ailleurs du volcanisme dantesque de Io. Or sur Terre, ces sources sont des oasis de vie, à tel point que l'on pense que c'est dans ce genre d'environnement que la vie est peut-être née il y a peut-être plus de 4 milliards d'années.
Les derniers résultats concernant les molécules organiques détectées dans des grains glacés issus d'Encelade (lune glacée de Saturne) ont été exposés par une équipe internationale de planétologues menée par Nozair Khawaja de l'Université libre de Berlin dans un article aujourd'hui publié dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society (lien).
Pour comprendre l'importance de ces résultats, qui proviennent des données des deux spectromètres de masses équipant Cassini, à savoir le Ion and Neutral Mass Spectrometer (INMS) et le Cosmic Dust Analyser (CDA), il est bon de se remémorer les découvertes déjà faites avec eux :
Nozair Khawaja et ses collègues expliquent que les données contenues dans les spectres de masses (fournies par l'instrument CDA) ont pu être comparées à celles connues en laboratoire sur Terre : elles peuvent être attribuées à la présence de molécules simples contenant de l'oxygène, de l'azote et des noyaux aromatiques. En conjonction avec les données de INMS, les chercheurs pensent même pouvoir dire -- mais la démonstration manque -- qu'il s'agit probablement d'amines de faibles masses, en particulier (di) méthylamine et / ou éthylamine, associés à de l'acide acétique et / ou à de l'acétaldéhyde. Les chercheurs pensent donc que la présence de ces amines, composés carbonylés et aromatiques, montre qu'ils pourraient être des précurseurs idéaux de molécules biologiques importantes, notamment des acides aminés via des réactions de Friedel-Crafts dans les profondeurs de l'océan d'Encelade au niveau de ses sources hydrothermales.
(source/crédit : Futura/Sciences).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Vénus était probablement habitable,
jusqu'à
un bouleversement il y a 715 millions d'années !

Les données concernant l'atmosphère de Vénus (2ème planète du système solaire en partant du soleil, lien interne) fournies par la mission Pioneer 12, il y a 40 ans, ont fortement appuyé la thèse de l'existence d'un important océan passé sur la sœur de la Terre. En transposant les modèles climatiques terrestres à Vénus, des simulations sur ordinateurs conduisent à penser que Vénus avait un tel océan pendant des milliards d'années, avant qu'un évènement mal compris ne conduise la présence d'importantes quantités de gaz carbonique dans son atmosphère. Il y a environ 700 millions d'années, le climat serait alors devenu infernal, avec un emballement de l'effet de serre.
Mais le fait que Vénus ait peut-être été habitable pendant des milliards d'années donne à repenser la limite de la zone d'habitabilité pour les exoplanètes.
(source : Futura Sciences - Actualités).

------------------------------------------------------------------
Vivez tous la Passion Nausicaá !
Enfants, familles, adultes

EN SAVOIR +

------------------------------------------------------------------------------------
BIODIVERSITÉ
{"La biodiversité c'est nous, c'est nous et tout ce qui vit sur terre" Hubert Reeves}

Notre planète connaît actuellement la sixième extinction en masse d'espèces de son histoire. Ce déclin de la faune et de la flore touche tous les écosystèmes, terrestres et marins. Les eaux douces, rivières et lacs, ne couvrent que 1 % des surfaces du globe mais elles abritent un tiers des espèces de vertébrés et près de la moitié des poissons ! D'après la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), environ un tiers des espèces d'eau douce serait menacé d'extinction...
Une étude internationale menée par l'Institut Leibniz d'écologie des eaux douces et des pêches continentales (IGB, Allemagne) s'est intéressée à la biodiversité de la mégafaune vivant en eau douce. La mégafaune comprend des animaux qui pèsent plus de 30 kg, comme les dauphins d'eau douce, les castors, les crocodiles, les tortues géantes, les esturgeons...“La population d'oiseaux d'Amérique du Nord s'est effondrée d'un quart depuis 1970, soit près de trois milliards de volatiles en moins dans la nature", estiment des chercheurs dans une étude d'ampleur, publiée jeudi par la revue Science. Les oiseaux des campagnes sont les plus touchés, sans doute en raison de la réduction des prés et des prairies, et de l'extension des terres agricoles. L'utilisation de pesticides est aussi en cause qui, en tuant les insectes, affectent toute la chaîne alimentaire.

Mais, plus inquiétant encore, les oiseaux des forêts et les généralistes (qui s'adaptent à une diversité d'environnement) sont aussi en déclin : 90 % des pertes concernent 12 familles d'oiseaux, dont des moineaux et bruants, des parulines, des merles ou encore le chardonneret jaune -- les espèces qui vivent aux États-Unis et au Canada ne sont pas les mêmes que dans d'autres régions du globe. Ces chiffres correspondent au déclin observé ailleurs et notamment en France, où l'Observatoire national de la biodiversité (CGET) a estimé à 30 % le déclin des oiseaux des champs entre 1989 et 2017, soit sur 28 ans.
(source : Futura Sciences - Planète)

--------------------------------------------------------------------------------------
La déforestation en Amazonie,
en hausse de 88,4 % par rapport à l'an dernier !

En juin 2019, l'Amazonie brésilienne a vu disparaître 920 km² de forêt, soit une augmentation de 88,4 % par rapport à juin 2018, selon les données satellite communiquées par le National Institute for Space Research (INPE) du Brésil, l'agence spatiale du pays. On déplore ainsi une hausse de la déforestation pour le deuxième mois consécutif cette année.
Révélateurs de la politique du président Jair Bolsonaro accusée de sacrifier la forêt amazonienne en encourageant son exploitation, ces chiffres poursuivent en effet la tendance inquiétante du mois précédent, qui marquait la fin de la saison des pluies et donnait le coup d'envoi au défrichage. En mai 2019, ce sont ainsi 739 km² de forêt qui avaient été perdus, soit une hausse de 34 % par comparaison avec mai 2018.
Pour le poumon vert de la planète, la saison 2018-2019 promet donc d'être pire que la précédente. Les données satellite sur les onze derniers mois annoncent déjà 4.565 km² de forêt rasés pour laisser place à des exploitations minières, des pâturages ou encore des plantations de soja, soit 15 % de plus par rapport à la période équivalente précédente.
(Source : Futura-sciences.com/planete/)

----------------------------------------------------------------------
Les énergies de la mer !

En dépit du remarquable potentiel que lui offrent son domaine océanique : le deuxième du monde après celui des Etats-Unis),avec 11 millions de km² d’eaux sous sa juridiction en métropole et outre-mer, ses quatre façades maritimes,
(mer du Nord, Manche, Atlantique et Méditerranée), la France a pris du retard dans cette filière très prometteuse...

Que ce soit grâce à des hydroliennes, des turbines ou des procédés plus modernes (comme le Searev ou le Pelamis), la mer est capable de nous pourvoir en électricité.
Certes, elle a été pionnière dans le domaine de l’énergie marémotrice utilisant le flux et le reflux de la marée pour produire de l’électricité, avec l’usine de La Rance (Ille-et-Vilaine) qui, mise en service en 1966 et toujours en fonctionnement, et constitue une vitrine de son savoir-faire.
Mais cette technologie, qui nécessite la construction de barrages et de très lourds investissements, n’est plus guère étudiée dans le monde – même si le Royaume-Uni projette de créer un lagon artificiel pour aménager une centrale marémotrice géante.
Autre exemple, l'énergie osmotique est aujourd’hui à la base de plusieurs projets pilotes de centrales osmotiques un peu partout dans le monde, de la Norvège au Japon en passant par les États-Unis. L’idée est notamment de récupérer de l’énergie – quelque 1.700 TWh annuels disponibles dans le monde (soit un dixième des besoins mondiaux) – aux embouchures de fleuves. Malheureusement, les membranes organiques utilisées à ce jour semblent trop fragiles et leurs rendements trop faibles. Si des progrès étaient réalisés en la matière, l’énergie osmotique pourrait devenir très intéressante, notamment parce que, contrairement aux énergies solaires et éoliennes, elle n’est pas intermittente.
>>> donc aussi voir sur ce sujet (lien interne Hydro-Land) > les Energies marines.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Rappel (auto-pub Hydro-Land) : mise à jour et implémentation du programme Equil vers un environnement de type Windows.
EQUILWIN
(logiciel payant)
NOUVELLE VERSION 4.01 (fonctionne sous windows 5 à 10, 32 & 64 bits)
Logiciel de calculs chimiques pour bureaux d'études, centres de recherches, usines de traitement, instituts, écoles...
Télécharger les plaquettes : français - english

Ce programme (qui reprend les mêmes formules que le logiciel EQUIL v6 (+ quelques nouvelles), sous environnement type windows) permet d'effectuer des calculs d'équilibres chimiques dans les eaux naturelles, particulièrement les équilibres calco-carboniques : voir ce lien interne pour plus de précision sur ces termes.

Le logiciel répond aux besoins suivants :

EQUILWIN est suffisamment fiable, dans la plupart des cas, pour conduire le traitement en usine et/ou surveiller la qualité de l'eau en réseau. Il permet également une bonne approximation du dimensionnement d'une filière de traitement.

Toutes les formules de calculs peuvent être référencées et expliquées : lois thermodynamiques, formules d'équilibres ioniques, relations acido-basiques, etc. La plupart des calculs nécessitant des itérations utilisent une méthode par dichotomie qui permet une plus grande rapidité avec une précision suffisante : valeur de contrôle mathématique = de 0.01 à 0.1 selon les cas.
Il a été développé sous langage élaboré, et de ce fait est un logiciel fonctionnant sous Windows. Il ne pose aucun problème d'utilisation avec les interfaces WINDOWS Vista, 7, 8, 10 (32 ou 64 bits).

Equil avait fait l'objet de tests comparatifs (Domaine de validité) d'un groupe de travail piloté par la Direction Technique d'une Compagnie des Eaux (très connue dans le domaine français) qui avait ainsi procédé à la comparaison avec un logiciel de calcul connu (méthode L.P) et validé le programme.

Nouveautés version 4.0 1 :

-------------------------------

>>> liens web vers EQUILWIN (english > EquilWin web site),
et lien interne
(fichier pdf , 108 ko, à lire ou télécharger),

ou les pages internes explicatives
EquilWin (> english )
---------

Rappel :
>>> ce lien interne vers EquilWin et Equil 1, les programmes à télécharger ou à acheter (logiciel complet ou simplifié).
-------------------
Attention - seul le logiciel complet EQUILWIN  (qui n'est pas à titre gratuit), permet d'avoir toutes les fonctionnalités
(Equil est une version gratuite mais simplifiée, qui ne possède pas toutes les fonctions de calcul, seulement la caractérisation d'une eau).
Par ailleurs, l'ancienne version EQUL v6, codé en QBasic, ne peut pas fonctionner avec les S.E Windows 7 et +
---------
Contact pour renseignements : hydro.sending@gmail.com


(suite des actualités avec "FNE / France Nature Environnement")



FNE

(cliquez sur l'image)
Fédération française des associations de protection
de la
Nature et de l’Environnement
(reconnue d’utilité publique > Page interne sur FNE)








(suite avec Enviro2B, "Le portail européen de l'environnement")




(cliquez sur l'image)
Gaz de schiste : des produits cancérigènes utilisés pour l’extraction !

Alors que l'extraction des gaz de schiste (< lien interne explicatif) soulève de nombreux débats en France, les Echos sont revenus sur un rapport de la Commission de l'Energie et du Commerce de la Chambre des représentants américaine qui dénonce l'utilisation de produits cancérigènes dans l'exploitation de cette source d'énergie. En pleine tourmente nationale autour des méthodes d''extraction des gaz de schiste, un rapport parlementaire américain analyse les pratiques de 14 compagnies en la matière et le constat est alarmant. En effet, selon les conclusions du rapport repris par les Echos aujourd'hui, cette exploitation a généré entre 2005 et 2009 outre-Atlantique, l'utilisation de "plus de 2.500 produits pour la fracturation hydraulique, contenant 750 substances chimiques, dont 29 sont connues pour être des cancérigènes ou suspectées comme tels ou représentants des risques pour la santé et l'environnement".
Une énergie propre, mais à quel prix ? :
Parmi ces 29 substances connues, on retrouve donc du benzène, du toluène, du xylène, et de l'éthylbenzène. Le rapport recense également du 2-butoxyéthanol, une substance connue pour ces risques de destruction des globules rouges ou de dommages à la moelle osseuse. Or, ce produit était parmi les plus utilisés au Texas, sur la période couverte par le rapport !
Si les auteurs de ce rapport ne remettent pas en cause l'intérêt d'un point de vue énergétqiue, d'avoir accès à ce type d'énergie propre, ils dénoncent les méthodes actuellement utilisées pour l'extraction de ces gaz de schiste. Méthodes parfois même couvertes par le sceau du secret. Ainsi, Les Echos rappellent que dans le cadre de leur enquête, les parlementaires américains ont eu à faire à des compagnies incapables d'identifier les composés chimiques qu'elles injectaient dans le sol.
Un constat qui va certainement alimenter le dossier des opposants français à l'extraction des gaz de schiste.

--------------------------------
NUCLEAIRE
60% des Français favorables à une sortie progressive

Selon un sondage de l'institut de sondage Viavoice paru dans Libération, 60% des Français se déclarent favorables à une sortie progressive du nucléaire en France.
La catastrophe nucléaire japonaise continue de produire ses effets en France où six Français sur dix se déclarent favorables à une sortie progressive du nucléaire dans l'Hexagone. A l'inverse, 35% des personnes interrogées se disent opposées à cette sortie de l'atome et 5% ne se sont pas prononcées.

SALON PERMANENT DE L'ENVIRONNEMENT
< lien enviro2B >

--------------------------------------------------
(suite avec "Amis de la Terre")


 


(cliquez sur l'image)
La fédération des Amis de la Terre France est une association de protection de l’Homme et de l’environnement,
de loi 1901 et agréée pour la protection de l’environnement. Elle est indépendante de tout pouvoir économique, politique et religieux.

Démocratie, équité, solidarité, responsabilité…
La force des Amis de la Terre repose sur la solidarité et sur un fonctionnement démocratique
fondé sur des valeurs communes : l’équité, la solidarité, la responsabilité.
------------------

Ensemble, nous voulons construire un monde dans lequel :

-------------------------------------------------------------------------------------------------
Fédération des Amis de la Terre France (lien)
Fédération des Amis de la Terre International (lien)

Positionnement des Amis de la Terre :
> sur l'herbicide Glysophate > lien
------------------------------

(agenda)








AGENDA


Consulter l'excellent agenda des évènements du site de l’OIEau
[ Office International de l'Eau ]
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------








 (utilisez les menus à gauche)