Le Billet de Pierr'eau

Le climat en question...
Quand la raison disparait !

Alimenté outre-Atlantique par des "think-tanks" proches des industriels du pétrole, quelquefois relayé en France par des chercheurs incompétents ou qui semblent avoir oublié toute éthique scientifique (voire les deux), le plus souvent au profit du mensonge et de la manipulation, la machine de controverse climatique continue à fonctionner à plein rendement...soutenue, pour l'instant par le président Trump lui-même !
(qui a d'ailleurs annoncé le retrait des USA de l'accord réalisé lors de la COP21 à Paris...).
Cette "machine à nier" l'origine humaine du réchauffement, quand ce n'est pas le réchauffement lui-même, pollue singulièrement la réflexion citoyenne depuis plusieurs années.
En fait, la société capitaliste et financière actuelle conduit - malgré les prises de concience - à la destruction des équilibres vitaux de la planète. Bien sûr, cette évolution est lente et se fait, et se fera, sur des décennies, mais les conséquences sont réelles et inéluctables, et commencent à bien se voir et s'expliquer.
Comme l'expliquait un mémo interne de la compagnie des tabacs Brown & Williamson, à l'époque où les cigarettiers tentaient de minimiser les risques du tabac "Le doute est ce que nous produisons, en ce qu'il est le meilleur moyen de rivaliser avec l'ensemble des faits présents à l'esprit du public".
Et bien, les mêmes bonnes vieilles recettes sont à l'œuvre aujourd'hui, avec souvent les mêmes acteurs.

L'homme a pris le pas sur les cycles naturels, de nombreuses données scientifiques le démontrent (les glaces en Atartique par exemple). Devenue une "force géophysique", l'humanité modèle la planète et a ouvert sa propre ère géologique.

Mais, les conséquences pourraient être plus graves.
Tant pour la science, que l'on fragilise...que pour les hommes
La lutte continue !


Livres à lire :
"Climat : le vrai et le faux." [Valérie Masson-Delmotte, éditions Le pommier, 210 p],
"Le climat change, et la société ?" [F.Rudolf, éditions La ville brûle, 130 p].
Citations :
"Science sans conscience n'est que ruine de l'âme." [François Rabelais].
"La scène politique attirera toujours des aventuriers irresponsables, des ambitieux et des escrocs, on ne cessera pas si facilement que cela de détruire notre planète." [Vaclav Havel],

Sources (sites web) : Sciences & Avenir, et Evene (citations).

-