GLOSSAIRE (eau)
(liens internet)

 


< Cliquer sur les liens pour accéder >








D'OU VIENT LE MOT EAU ?
Le mot eau vient du latin aqua, lequel a donné aquarium, aqueduc ou aquarelle par exemple. Il y a une seconde racine latine : undo laquelle signifie "eau mouvante", qui a donné onde, ondée, inonder ou ondine.
La racine indo-européene pour l'eau est wod-, wed-, qui a donné vodka en russe ou whisky en gaelique, d'ou sont issus le grec hudôr, hudatôs, et de qui viennent par exemple :

Expressions diverses.
Amener de l'eau au moulin de quelqu'un : lui fournir des arguments.
C'est de l'eau de vaisselle : se dit d'un mauvais potage, d'une sauce trop claire, etc.
Clair comme de l'eau de roche : évident.
Couleur d'eau : une certaine couleur qu'on donne au fer poli, laquelle le rend bleuâtre,
Des trombes d'eau : pluies très abondantes.
De la plus belle eau : ce qu'il y a de plus pur. Ironiquement : c'est un crétin de la plus belle eau.
Diamant d'une belle eau. : transparence, limpidité des perles et des pierres précieuses.
Donner eau à un drap (à un chapeau) : lui donner du lustre,
Être comme l'eau et le feu : être en opposition totale.
Être comme un poisson dans l'eau : qui est dans un état où il ne lui manque rien pour être à son aise
Faire eau (de toutes parts) : se dit d'un bateau qui a une voie d'eau, ou de nombreuses voies d'eau.
Faire venir l'eau à la bouche : un homme, à qui on fait ou l'on dit quelque chose, qui le met en goût
Fondre en eau : verser des larmes en abondance,
Il passera beaucoup d'eau sous les ponts (d'ici là) : cela n'est pas près d'arriver.
Mettre de l'eau dans son vin : abaisser ses prétentions.
Nager entre deux eaux : pour dire, qu'on se ménage entre deux partis contraires, sans se déclarer.
Porter de l'eau à la rivière : ajouter quelque chose à ce qui existe déjà à profusion.
Prendre l'eau : laisser passer l'eau, surtout en parlant d'un vêtement.
Prendre les eaux : villes d'eaux, où l'on trouve des sources de ces eaux.
Se jeter à l'eau : se lancer, se risquer.
Suer sang et eau. Être en eau : transpirer abondamment.
Tomber à l'eau : échouer, avorter.
Vert d'eau : couleur vert-clair.



Guide-eau (ou guideau) : ouvrage de planches, incliné, servant à diriger l'écoulement de la chasse d'eau d'un bassin (nom masculin).
Mocassin d'eau : espèce de Serpents vipéridés (env. 1,50 m de long ) de mœurs aquatiques, qui vit dans les marécages du sud des États-Unis. Sa morsure est très dangereuse (Agkistrodon piscivorus ).
Noyé-d'eau : en papèterie, le fonçage accidentel de la pâte à papier (pluriel : noyés-d'eau).
Vives et mortes-eaux : toutes les semaines environ, la marée alterne de forts coefficients et des faibles;
Cet effet est dû à la combinaison des marées lunaires et solaires, soit :


Eaux territoriales d'un pays : zone de mer le long de ses côtes, qui s'étend jusqu'à une ligne fixée par des lois internationales et marquant sa frontière maritime.
Eaux et Forêts : en France, secteur administratif groupant les services qui s'occupent des cours d'eau, des étangs, des lacs et des forêts à la charge de l'État.